blog
02/07/2019 11:05
Pourquoi et comment faire appel à un manager de transition ?


Ce qu'il faut connaître du management de transition : son fonctionnement, les cas d'application, les enjeux. Et comment recruter de tels profils.


Qu’est-ce que le management de transition ?

  • Ce dispositif consiste à faire appel à un manager spécialisé dans un domaine bien spécifique pour répondre à une problématique interne ponctuelle et/ou inédite.
  • Le manager de transition a pour rôle de mettre en place des changements visant à améliorer les performances et la compétitivité d’une entreprise.Il occupe, pour le temps de sa mission, la place d’un dirigeant ou d’un manager opérationnel de la structure.


Recrutement : profil de ces cadres de "haut vol"

  • Le manager de transition se caractérise par sa forte expérience dans son secteur d’activité mais également par les compétences clés que son ancienneté lui confère. Il s’agit encore bien souvent de profils masculins et séniors, bien que la fonction soit aujourd’hui accessible à des personnes plus jeunes et se féminise d’année en année.
  • Certaines compétences sont nécessaires pour définir un bon manager de transition. Ce doit être une personne adaptable dans la mesure où il devra être opérationnel immédiatement dans les entreprises qu’il intégrera. Il est essentiel qu’il soit doté d’un bon relationnel , de façon à fédérer ses équipes autour du projet pour lequel il interviendra. Par ailleurs, sa disponibilité, sa réactivité et ses compétences pédagogiques détermineront sa capacité à manager avec talent. Sa résistance au stress est également primordiale, dans la mesure où il devra agir dans un environnement inconnu et qui manquera certainement de stabilité. Enfin, sa maîtrise du secteur d’activité dans lequel il intervient favorisera ses chances de réussite.


En quoi la transition est-elle différente de l’intérim ?

  • Le manager de transition intervient dans le cadre d’une problématique ponctuelle et délimitée dans le temps. Il n’a pas pour objectif d’intégrer l’entreprise sur le long terme.
  • A l’inverse, l’intérim est un moyen pour la personne qui y a recours d’intégrer une entreprise pour y faire ses preuves, souvent dans l’espoir d’aboutir à la signature d’un CDI.
  • Par ailleurs, le manager de transition intervient dans le but d’atteindre un résultat bien précis et déterminé en amont quand le rôle d’un intérimaire est d’effectuer un remplacement ou de soutenir la suractivité ponctuelle de l’entreprise.


Pourquoi recruter un manager de transition ?

  • Le manager de transition est sollicité dans le cas de changements conséquents et impactant. Cet intervenant apporte ses compétences pour traiter une problématique nouvelle pour la structure.
    Il a la capacité de se mettre en action et d’être immédiatement opérationnel dans son poste, sans avoir recours à une période d’intégration. Son adaptabilité et son efficacité rapide contribuent à sa valeur ajoutée pour l’entreprise.

  • Un certain nombre de situations nécessitent l’intervention d’un manager de transition, parmi lesquelles :
    - Une situation de crise
    - La recherche de développement de la performance de l’entreprise
    - Le développement d’une activité nouvelle au sein de la structure
    - La transformation du fonctionnement organisationnel
    - Une volonté de développer les compétences en interne
    - Le remplacement temporaire d'un cadre supérieur


Avantages et limites du manager de transition pour le recruteur

Faire appel à un manager de transition présente l’avantage d’avoir à disposition les compétences clés d’un expert face à une situation complexe et souvent méconnue par l’entreprise. Des compétences qu'elle ne possède pas forcément en interne. C’est un excellent soutien à la création de valeur et au développement de la performance .
Par ailleurs, l'expert recruté est focalisé sur sa mission et ses objectifs , il ne doit pas composer avec des tâches à mener en parallèle comme pourrait l'être une ressource interne.
C'est également une solution rapide à mettre en place pour remplacer temporairement un dirigeant ou un cadre de direction en attendant un prochain recrutement externe ou interne .
Enfin libre de toute influence interne (politique...), l'intervention d'un profil externe peut être salutaire dans la gestion du changement.
Le manager de transition occupe néanmoins une position complexe dans l’entreprise . Sa réussite dépend de sa capacité à fédérer les collaborateurs autour du projet en cours et à légitimer son intervention. Les salariés insatisfaits chercheront sans nul doute à le mettre en difficulté s’ils ne trouvent pas leur compte rapidement.



Le statut de ces managers

Cette profession peut s'exercer sous plusieurs statuts :
- Le portage salarial : il offre la possibilité d’associer la qualité d’indépendant au statut de salarié. Il donne accès au régime de protection sociale d’un salarié tout en favorisant l’ entrepreneuriat.
- La mission en free-lance : le manager de transition est ici totalement indépendant, il revient à sa charge de démarcher les entreprises pour lesquelles il souhaiterait travailler.
- Le CDD : Le manager de transition est alors salarié de l’entreprise, avec tous les avantages que cela comporte, pour une durée délimitée dans le temps.

A noter que vous pouvez recruter un manager expert par l'intermédiaire d'un cabinet de transition . Ces derniers placent des profils pointus dans des entreprises qui en ont besoin, pour le temps de leur mission.



Comment se déroule une mission type ?

Chaque intervention d’un manager de transition en entreprise nécessite le respect d’un certain nombre d’étapes essentielles :

  • 1. Il s’agit avant tout pour l’entreprise de définir précisément son besoin pour ce projet en lui donnant un cadre, un délai de réalisation et un domaine de compétences exigées dans le secteur d’activité qui lui est propre.
  • 2. L’entreprise doit ensuite choisir le partenaire idéal à l’accomplissement de ce projet . Ce doit être une personne d’expérience avec une maîtrise parfaite du secteur d’activité. Il peut être souhaitable de passer par l'intermédiaire d'un cabinet de transition pour sélectionner le bon profil. Les formalités juridiques sont effectuées : rédaction et signature de contrats.
  • 3. Une fois la collaboration validée, le cadre expert est accueilli dans la structure.
  • 4. Commence alors la mission. Suivant les cas, le manager de transition réalise un diagnostic interne et externe afin de s’assurer d’orienter le projet dans la bonne direction. Il conduit le projet confié, réalise et assure un suivi des actions mises en place.
  • 5. Avant de clôturer le projet, le manager de transition évalue les résultats du plan d’action afin d’en mesurer l’efficacité.